Le financement bancaire est aisément accessible en Belgique

23/06/2015

Les entreprises belges estiment que l’accès au financement bancaire est positif. Sur la liste des difficultés qu’elles sont susceptibles de rencontrer, l’accès au financement se retrouve parmi les derniers obstacles cités. Les entreprises qui ne recourent pas à ce type de financement renoncent en outre à cette solution non par crainte que leur demande soit rejetée mais parce qu’elles disposent de fonds internes suffisants. D’une manière générale, la Belgique se classe sur ce plan au-dessus de la moyenne de la zone euro.

C’est ce qui ressort de la 12ème édition de la Survey on the access to finance of entreprises in the euro area (SAFE) de la Banque centrale européenne (BCE).

Accès au financement

Comme au cours de la précédente édition de l’enquête SAFE, ce n’est pas la question de leur financement qui tient éveillées les PME de la zone euro. Lorsqu’on leur demande quels problèmes elles jugent les plus urgents, la rubrique « accès au financement » arrive en moyenne en dernière place. Si l’on considère le type d’entreprises, on constate en revanche que les micro-entreprises perçoivent plus de problèmes en matière d’accès au financement que les autres types d’entreprises.

Cette évolution européenne se traduit également au niveau belge. Comme dans le cadre de l’enquête précédente, les PME en Belgique ne perçoivent pas l’accès au financement comme un problème urgent. Par rapport au reste de la zone euro, le recrutement de personnel compétent ou expérimenté constitue un défi plus important que cet accès au financement.

Disposition des banques à octroyer des crédits

D’après les résultats de l’enquête, le fait que les banques soient disposées à accorder des prêts a, selon les entreprises, un impact positif sur l’accès au financement. Les entreprises estiment aussi que les apports en capitaux propres ont également des conséquences positives à ce niveau. Nous constatons que les micro-entreprises considèrent cependant cette disposition des banques à accorder des prêts comme un frein.

Note : une augmentation implique un impact positif. Une baisse traduit plutôt un frein.

Demandes de crédit et succès de celles-ci

La Belgique est le pays qui enregistre le meilleur résultat en ce qui concerne les PME ayant demandé un emprunt (40,5%). Notre pays enregistre ce faisant un résultat meilleur que la moyenne des pays de la zone euro et de ses voisins. Les PME qui n’ont pas demandé de prêt ont généralement renoncé à cette solution car elle disposait de fonds internes suffisants. La crainte de ne pas obtenir satisfaction n’a été invoquée en Belgique que très rarement comme motif pour ne pas avoir demandé un emprunt.

Les demandes de crédit ont en outre été totalement ou partiellement approuvées en Belgique dans 86 % des cas. Ce pourcentage place à nouveau la Belgique au-dessus de la moyenne européenne et des pays voisins.

À propos de l’enquête

La Survey on the access to finance of entreprises in the euro area (SAFE) de la Banque centrale européenne (BCE) a pour objectif de faire le point sur la situation financière, les besoins financiers et l'accès au financement des petites et moyennes entreprises (PME) dans la zone euro et d’établir une comparaison avec ceux des grandes entreprises.

Pour la 12ème édition de cette enquête, 11.750 entreprises de la zone euro ont été interrogées entre octobre 2014 et avril 2015, dont 801 en Belgique. Sur le nombre total d'entreprises interrogées, 91 % comptaient moins de 250 travailleurs, 42 % étaient des micro-entreprises.

L’intégralité de ce rapport est disponible sur le site internet de la BCE

 

Plus sur: